SAHARIDJ TRIBUNE

Bienvenue sur cet espace d’actualités et d’histoire

Archive pour la catégorie 'HISTOIRE'


HISTOIRE

1 mai, 2009
HISTOIRE | 1 réponse »

st.gif

livre.gif

new2.gif

nouveau30.gifOPERATION BIGEARD (27 JUIN 1957)  L’ENFER AU PAYS DE YEMMA KHELIDJA

       Dans la région nord de Maillot (M’Chedallah), demeurée depuis le déclenchement  de la révolution armée  l’un des principaux foyers  de la résistance où les  moudjahidin menaient une intense activité militaire et organisationnelle, débute le 27 juin 1957, une impitoyable opération de ratissage de grande envergure  qui  se poursuit huit jours durant dans ce territoire  montagneux  où tous les moyens logistiques et humains sont mobilisés. Le colonel Bigeard conduit personnellement  les opérations…

fleche039.gif    Lire…

lire.gif      M’Chedallah après l’expédition de 1849

         M’CHEDALLAH AU TEMPS DES CHERIFS

              Après l’expédition de 1849, le Colonel Canrobert somma les tribus de M’Chedallah, Beni Yala et Ait Aissi de quitter leurs  villages, difficilement accessibles pour ses troupes  dans le versant sud du Djurdjura, à l’effet de  s’établir dans la plaine pour mieux les contrôler et de rendre leur surveillance plus facile, et surtout les extraire à l’influence  des idées ambiantes des chérifs. Ces montagnards ne pouvant abandonner leurs terres ancestrales,  refusèrent de renoncer à leur montagne et, par représailles, le Colonel Canrobert  organisa des razzias et incendia leurs villages respectifs ….

suite.gif

flower64.gif

nouv0621.gif

 D’ORADOUR A IGHIL HAMMAD

OU

LES VICTIMES DEVIENNENT DES BOURREAUX

nivictimesnibourreaux1.jpg                 Dansune nouvelle introduction à l’œuvre  d’Albert Camus ‘Ni victimes ni bourreaux’ (Neither victims nor executioners)  Scott Kennedy, co-fondateur de Témoin pour la Paix et du Centre de documentation pour la Non-violence ,  a fait un parallèle entre les actes criminels, les massacres des nazis perpétrés pendant la 2e guerre  dans le village français Oradour  et les carnages de la France coloniale  commis au village d’Ighil Hammad  en Algérie …

fleche.gif

separaligne.gif

IGHIL HAMMAD PENDANT LA REVOLUTION

HISTOIRE DE M’CHEDALLAH

Durant toute la guerre de libération nationale Ighil Hammad a joué un rôle prépondérant. Il constitue le centre névralgique de la résistance et le point stratégique important qui offre un intérêt militaire particulier et d’où partaient toutes les opérations de grande envergure contre l’armée d’occupation. Il est un trait d’union entre, d’une part la Haute Kabylie et la vallée de la Soummam..

Lisez les articles et faites vos commentaires

Dans les articles qui suivent nous tenterons de retracer l’histoire de M’Chedallah d’avant 1830 et celle d’Imchedallen sous le régime colonial qui ont été secoués par de nombreuses révoltes dés le début de la colonisation. La plus importante par son ampleur et son issue tragique est certainement celle de 1871. Cette dernière a fait l’objet d’une répression sanglante. Les forces coloniales parviennent finalement à soumettre la tribu en 1875, au prix d’une dévastation d’une rare brutalité.

Lisez les articles et faites vos commentaires

nouveau10.gif Naissance du centre colonial de Maillot 1881

le choix fut porté sur Souk N’Tleta à Ighil Boumlil dans la tribu de M’Chedallah qui a accueilli le centre de surveillance des Beni Mansour en 1881 et où fut édifié en parallèle le nouveau village colonial sur une superficie de 370 ha confisqués aux propriétaires autochtones qui avaient porté l’étendard de la révolte de 1871…

Lisez la suite de l’article…

M’Chedallah sous le régime colonial

Fetena Mériem

La tribu de M’Chedallah «Imchedallen» relevant jusqu’alors de la commune mixte de Beni Mançour (département d’Alger), est désignée par arrêté du 09/06/1890 pour l’application de senatus consutle du 22/04/1863…

La suite de l’article : main2.gif ICI

Imcheddalen ont connu, vers les débuts de 1800, une discorde purement sentimentale qui a conduit toute la tribu vers une guerre fratricide sans merci. Deux villages voisins, Ath Ali Outmim et Ath Oualvan, s’affrontent. L’un et l’autre cherchent des alliances et ainsi le conflit s’est prolongé à d’autres villages et même à d’autres tribus voisines. Nous vous livrons la « Fetena de Meriem » rapportée par N.ROBIN (Revue africaine 18e année n° 105 de mai 1874) ….

main1.gifLisez la suite …....

separateur1.gif

27 aout 1959 : Ighil hammad incendié et Hamana tombe

Durant les années 1956/58 des villages de la localité nord de Maillot construits sur les pentes dominantes ou dissimulés dans les contrebas du djurdjura,difficilement accessibles et présentant un intérêt statégique à l’instar de Ighzer Iouakourène, Tadert Ladjdid, Belbara, Ath Ali Outmime, Avaznou… ont été incendiés et déclarés zones interdites…..

 

Pour lire cet article

Cliquez ici

 

 

 

ruinesighilhammad.jpg ighilhammadenruines.jpg

Cliquez sur les images pour les agrandir

la classe de chamayou |
themes |
La Varenne cm1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEKALTA
| Dylan the show
| Alain, Loue tout